Describe Project

Irrigation en Viticulture

L’irrigation en viticulture est le processus qui consiste à appliquer la quantité d’eau exactement nécessaire dans la culture des vignobles.

L’irrigation des vignes est une solution pour stabiliser la production en termes qualitatifs et quantitatifs et satisfaire la demande des marchés. Elle doit s’envisager comme une technique d’amélioration ou de maintien qualitatif, à raisonner de façon à utiliser le minimum d’eau pour une efficacité optimale.

Depuis près d’une décennie, les viticulteurs sont confrontés à une augmentation pénalisante de la contrainte hydrique sur certaines de leurs parcelles et se posent la question du recours à l’irrigation. Un stress hydrique important peut en effet altérer les composantes du rendement, bloquer la maturation et provoquer des pertes de récolte par déshydratation des baies.

L’arrosage des vignobles est un sujet à la fois controversé et essentiel à la production du vin. Dans la physiologie de la vigne, la quantité d’eau disponible affecte la photosynthèse et donc la croissance, ainsi que le développement des raisins. Alors que le climat et l’humidité jouent un rôle important, un vignoble typique a besoin de 635 à 890 millimètres d’eau par an, principalement au printemps et en été durant la saison de croissance afin d’éviter tout stress hydrique. Une vigne qui ne reçoit pas la quantité d’eau nécessaire aura sa croissance altérée de plusieurs façons. Et pourtant, certains effets comme le manque d’eau peut aussi apporter un effet recherché par certains vignerons (en particulier, une plus petite taille de baies et une teneur en sucre quelque peu plus élevée) mais la limite entre un certain stress hydrique et un choc irréversible par manque d’eau est très proche.

Un modèle communément utilisé est le suivant: il définit un état hydrique optimal par rapport au cycle végétatif et à l’intensité de la contrainte.

  • Période débourrement-floraison : une bonne alimentation hydrique favorise sans excès la croissance des rameaux
  • Période floraison-nouaison : l’absence de contrainte hydrique permet de ne pas affecter le taux de nouaison
  • Période nouaison-véraison : la contrainte hydrique pendant cette période n’affecte pas la division cellulaire mais réduit le volume des baies. La diminution contrôlée des baies peut être un objectif de qualité dans le cas d’élaboration de vins rouges de garde
  • Période véraison-maturité : l’état hydrique pendant cette période détermine en grande partie le type de vin. En l’absence de contrainte, les vins sont herbacés, dilués et acides ; dans le cas d’une contrainte sévère, les vins seront très tanniques, durs et à plus forte teneur en alcool
  • Période maturité-chute des feuilles : la vigne doit récupérer son état hydrique pour ne pas perturber son métabolisme actif durant cette période.

La vanne intelligente sans fil STREGA LoRa aide les gestionnaires techniques des vignobles à approvisionner la quantité d’eau exactement nécessaire en multipliant les zones d’arrosage de manière indépendante.

La vanne intelligente simplifie et accélére l’installation en évitant l’utilisation de fils dédiés pour commander les vannes depuis la salle de commande ou le contrôleur d’arrosage.

Et parce que la technologie LoRaWAN permet d’accéder à des distances extrêmes, un contrôleur d’irrigation est généralement plus que suffisant pour contrôler chaque zone à travers tout le vignoble !